Assise sur mon volcan

blog de maman / femme / râleuse / boulimique d'écriture (rayer la mention inutile)

la fille qui voulait être maîtresse

T’en peux plus du suspense hein ? bah oui, la fille depuis plus d’un an elle nous parle de son projet de reconversion, les résultats sont tombés depuis belle lurette et elle n’en parle même pas sur son blog pffff

bon ok, si on se côtoie sur Twitter, tu sais déjà tout, pis t’en as marre de m’entendre parler que de ça, pardon, désolée :p

Bref, je vous ai laissé sur mes impressions après les écrits. Depuis, j’ai appris que j’étais admissible. Après quelques sauts périlleux de circonstance, j’ai perdu 10 ans d’espérance de vie et gagné 50000 cheveux blancs en préparant les oraux, toute seule, chez moi, avec ma webcam et quelques bouquins. J’ai chouiné que je n’y arriverai jamais, j’ai stressé à mort. J’ai passé le premier oral, j’ai eu l’impression que c’était la cata et j’ai fondu en larmes une fois dans la rue. Je me suis remotivée pour passer le deuxième oral et ne pas avoir de regret, j’ai eu l’impression de bien m’en sortir… puis j’ai attendu….

Comme pour me faire une bonne blague, mon académie a décidé de publier les résultats un jour plus tôt que prévu, je l’ai appris par hasard au détour d’une page Facebook. J’ai alors squatté mon écran d’ordinateur, la peur au ventre, et j’ai tout juste eu le temps de faire deux F5 qu’ils étaient là :

« résultats du 3e concours »

« clic »

« admis par ordre alphabétique, cliquez sur la première lettre de votre nom »

« clic »

oh putain IL Y A MON NOM

OH PUTAIIIIIIIIIN (oui bon, je sais, pour la politesse on repassera)

OH MERDE PUTAIN BORDEL DE CUL DE BABOUIN JE SUIS ASSEZ BIEN CLASSÉE POUR AVOIR MON DÉPARTEMENT

Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Haaaaaaaaaa

Huuuuuuuuuuuu

*saut de cabris* *cri de lamantin en rute* *rondade triple lutz piqué »

oh mon dieu, je vais être une maîtresse pour de vrai en septembre

OH MON DIEU JE VAIS ÊTRE UNE MAÎTRESSE POUR DE VRAI EN SEPTEMBRE

 

Mais merde, je sais pas faire moi, j’y connais rien…

Je vais avoir des élèves, et tout, et tout ? pour de vrai ?

Ne pas paniquer, ne pas paniquer, ne pas paniquer

JE PANIIIIIIIIQUE

 

voilà voilà…. voilà peut être pourquoi je n’en ai pas parlé ici. Il faut que je réalise et que j’arrive à me dire que j’en suis capable. J’ai la trouille, mais en même temps j’ai tellement hâte. J’ai également la chance d’avoir eu mon premier vœu d’affectation, je ne suis pas loin de chez moi, l’équipe que j’ai brièvement rencontrée à l’air d’être vraiment très sympa.

à côté de ça, mon entourage m’avoue à demi mot qu’aucun d’entre eux ne pensait possible que je réussisse comme ça, toute seule, du premier coup, mais qu’ils sont fiers de moi… hinhinhin moi non plus je ne pensais pas en fait. Il faut peut être que je rappelle le rectorat, ils ont dû se tromper hein ? oui oui, j’ai beaucoup travaillé cette année, et je suis persuadée que ce métier est fait pour moi, mais je ne suis pas la fille qui réussit, encore moins celle qui réussit brillamment, c’est vraiment très bizarre tout ça. Tout ne pourrait pas mieux se passer, c’est pour quand la tuile ? à un moment donné, les choses vont mal tourner, c’est obligé, non ?

 

Allez, on respire, on profite, on savoure cet exploit ! j’ai réussi ce fichu concours, je suis fière de moi, et reconnaissante de toute l’aide et du soutien de mon entourage proche (coucou Monsieur Chéri), des conseils et longues discussions des très nombreux professeurs des écoles de mon entourage. Et aussi de tous les petits doigts croisés et encouragements reçu de vous, derrière vos écrans, merci ! J’ai eu un cadre idéal cette année, et j’essaie de me dire que l’année prochaine sera mieux encore (oui, je parle déjà en années scolaires, je suis à fond rentrée dans le moule)

 

On finit par une petite chanson ?

 

0
Shares
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 thoughts on “la fille qui voulait être maîtresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :