Assise sur mon volcan

blog de maman / femme / râleuse / boulimique d'écriture (rayer la mention inutile)

apprendre à perdre

Ma Crawette grandit et je continue chaque jour à me poser des questions sur l’éducation qu’on lui donne. Je voulais vous parler aujourd’hui d’un dilemme qui me taraude depuis quelques temps : comment apprendre un enfant à perdre ?

Une des premières choses que je veux transmettre à ma fille, c’est la confiance en elle, c’est primordial à mes yeux. Je pense que c’est une base solide pour réussir dans la vie, et être heureux.

jeux-de-des.jpg

Du coup, je me questionne :  quand on joue avec elle, à des jeux de réflexion par exemple, doit-on la laisser gagner ? De perdre systématiquement au Memory ne risque-t-il pas de la faire douter d’elle-même ?

Et si on la laissait gagner, que lui transmettons-nous comme message ?

Oui, je sais, c’est un peu bête, mais ça me turlupine !

Je pense qu’il est important d’apprendre qu’on ne peut pas gagner à tous les coups, qu’il faut aussi se tromper pour comprendre et avancer.

 

L’esprit de compétition et le fairplay font-ils bon ménage ?

J’imagine que comme pour tout, c’est une question de juste équilibre : l’encourager à avoir envie de gagner, valoriser quand elle réussit quelque chose, mais trouver les mots juste pour dédramatiser une défaite…

Pour le moment, j’ai fait le choix de jouer honnêtement, sans lui laisser un avantage. La question ne se pose en fait qu’à moitié, puisque même si elle perd, elle est surtout contente de jouer avec nous et n’a jamais manifesté d’émotions négatives après avoir perdu.

Elle est comme ça ma Crawette : elle a soif d’apprendre, soif de continuer, de faire mieux la fois d’après, mais pas mieux que les autres. J’aime ça chez elle, et je voudrais le préserver à tout prix.

Je pense aussi qu’elle prend un peu exemple sur nous : la compétition, on aime, mais à petite dose Monsieur Chéri et moi. À la maison, on valorise surtout le plaisir de ce moment passé ensemble, et on tourne beaucoup autour de la dérision (pas la moquerie hein !).

Même si c’est encore un peu tôt pour Crawette, et à plus forte raison pour Loustic, il y a une autre dimension importante dans le jeu qu’on oublie trop souvent et qui me semble important : la coopération. Il existe tout un tas de jeux qui apprennent l’entraide, et montre que la force de l’équipe est plus importante que la finalité de victoire individuelle. Je pense d’ailleurs investir prochainement dans le fameux jeu du verger, qui est normalement accessible à partir de 3ans. Le principe ? Les joueurs doivent réussir à ramasser tous les fruits avant le vilain corbeau, il faudra qu’ils s’entraident pour y parvenir.

 

Bon après, il a des gens dans notre entourage (suivez mon regard) qui ne veulent apporter aucune, absolument aucune frustration aux enfants, et donc contre-balance notre position en leur offrant tout sur un plateau, victoires aux jeux comprises… j’imagine que ça a aussi un impact sur elle. Positif ? négatif ? Je ne sais pas, et je ne vais pas trop m’en soucier, je ne pourrai pas toujours contrôler son environnement, alors j’essaie de me faire une raison.

 

Comme pour tout ce qui touche à l’éducation des enfants, je ne sais pas s’il existe une bonne recette. J’essaie de faire de mon mieux, encore et toujours. Mais parfois, je me rends bien compte de la contradiction entre certains de mes principes. D’où l’article d’aujourd’hui.

 

Et vous, comment vous faites ?

0
Shares
Rendez-vous sur Hellocoton !

11 thoughts on “apprendre à perdre

  • Coucou,

    Moi je l’a laisse gagner quelquefois et je joue normalement à d’autre. Effectivement je crois que ce qui lui plaît le plus c’est de jouer avec nous !

  • Angélique dit :

    Nous à la maison, on joue et on verra bien qui gagne. Son jeu favori : les barbouilleurs. C’est un jeu de cartes donc de hasard du coup des fois c’est lui, des fois c’est nous qui gagnons. Et des fois il le prend bien et des fois moins bien. J’admets qu’il m’arrive de l’aider un peu, en revanche son père ne lui fait pas de cadeau

  • djoy42 dit :

    Ici on joue normalement et chacun gagne à son tour!
    Jeu du moment « croque carotte »
    Heureusement qu’il a de la chance et gagne souvent, parce qu’il est mauvais perdant, du coup je dois vraiment lui apprendre à perdre…

  • Voilapapa dit :

    C’est une vraie question..

    Voilabébé n’en est pas encore là donc je peux répondre facilement !!!
    J’aimerais lui apprendre à perdre, qu’il sente que gagner, ça se mérite.
    Et pour autant, j’aimerais qu’il ait la culture de la gagne, la vraie. Celle du fair-play, celle qui pousse à donner le meilleur de soi pour gagner. Celle qui ne présente pas le fait de perdre comme un échec, celle du respect de soi et de l’autre, quelle que soit la situation rencontrée et la place de chacun.

    Pfiou je me lâche aujourd’hui !!

  • LudiM dit :

    Me revoilà enfin 😉
    Chez nous, c’est un vaste sujet avec des twins. L’avantage, c’est qu’on n’a pas à se demander si on doit les laisser gagner. Souvent ils jouent tous les 2, et même avec nous, il faut bien qu’il y ait un perdant entre l’1 des 2. On privilégie tout de même beaucoup les jeux de coopération (le Verger, ça le fait dès 2 ans).
    L’inconvénient, c’est qu’ils ont l’esprit ultra-compèt: ils veulent toujours être le 1er, aller le plus vite… Peut-être est-ce lié à leur gémellité?
    Depuis septembre, ils font du BMX en compèt. Ils se débrouillent bien mais ne sont pas les meilleurs. Et à notre grande surprise, ça ne les dérange pas du tout! Ils sont juste heureux de faire du mieux possible, d’être à fond et de faire de belles courses même s’ils ne gagnent pas.
    On est donc content, parce qu’en dehors de leur rivalité gémellaire, ils aiment surtout faire au mieux! Ce qui n’était pas évident pour moi, fille unique qui a toujours gagné!
    Désolée pour le roman, le sujet m’a inspiré!

    • Estamillia dit :

      ha oui c’est la compét entre eux !
      Mon Loustic est encore trop petit pour la confrontation fraternelle, mais ça arrivera surement très vite et ça risque de changer la donne en effet !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :