Assise sur mon volcan

l’orage

J’entends le tonnerre, je le sens qui gronde dehors autant que dedans.
L’éclair déchire le ciel comme les sentiments déchirent la vie.
Il fait pleurer le ciel comme parfois il pleut dans mon cœur.

Je l’entends qui gronde, qui fait vibrer chaque particule dans l’air
Cet air si dense, étouffant et lourd, comme ce qui pèse sur mon âme.
Pesant mais rédempteur

Il répand l’odeur entêtante de la pluie sur le sol brûlant
L’odeur du renouveau, de la renaissance
Le vent souffle et pousse au loin les tensions
L’orage, destructeur mais libérateur

0
Shares
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “l’orage

  • Marie dit :

    Quand j’ai lu « le vent souffle » mon cerveau a automatiquement chanté « sur les plaines, de la Bretagne armoricaine… »
    Bref, j’ai Manau dans la tête et ravie que tu ai pris quelques minutes pour poser ces mots <3 <3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :