Assise sur mon volcan

l’horloge tourne

Parfois, je me dis que j’aimerais bien juste pouvoir rester au fond de mon lit.
Souvent, j’arrive au boulot en m’accrochant un faux sourire aux lèvres
Tout le temps, je me demande ce que les autres peuvent bien penser de moi

Chaque jour, j’essaie de me raisonner et de penser à tout ce qu’il y a de bien dans ma vie
Chaque minute, les angoisses profondément enfouies tentent de percer ma coquille
Chaque seconde est une lutte contre moi-même

Un jour j’espère pouvoir être heureuse
Pendant des semaines, et des mois, profiter de tout le positif qui m’entoure
Pour toujours réussir à écarter tous ceux qui m’enfoncent, consciemment ou non

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.