Assise sur mon volcan

Dans ma tête

Vous aurez peut-être remarqué au fil de mes articles, je ne suis pas toute seule dans ma tête. Il arrive même des moments où on est super nombreux, presque comme le premier jour des soldes à l’entrée du magasin (qui de toute façon ne vend jamais ma taille sur les fin de séries, bref, passons).

Dans ma tête donc, je disais, il y a du monde :

– il y a un énorme point d’interrogation. Il vient toujours se foutre partout celui-là, à chaque fin de phrase, à chaque croisée des chemins, et même quand je regarde peinarde Les Chiffres et Les Lettre à la télé (quoi ? comment ça c’est pas crédible que je regarde des émissions intello ?). Parfois, j’aimerais être tranquille, ne pas me poser des questions pour tout, mais impossible de le déloger celui-là.

– il y a aussi un petit bonhomme qui danse. Je ne sais pas ce qu’il vient foutre là, mais il me perturbe tellement que parfois je dis des trucs sans m’inquiéter de monsieur le point d’interrogation cité plus haut, alors que bon, il faudrait des fois hein. Le petit bonhomme qui danse, il me fait regarder les nuages, sourire quand ils sont accompagnés d’un arc en ciel. Il me fait aussi me prendre des poteaux dans la tronche parce que je regarde pas où je vais. Je crois que c’est un peu de sa faute si je suis un boulet, il m’empêche de me concentrer.

– on y trouve également une espèce de petit machin bleu qui fait tout le temps la tronche. Je me demande si c’est pas schtroumf grognon qui a élu domicile ici. Lui, jamais rien ne lui va, il trouve toujours qu’il y a des trucs qui clochent, et pour un peu qu’il se mette en cheville avec le point d’interrogation, et c’est la cata assurée !

– il y a aussi une petite fée rêveuse, elle tricote, elle tricote, elle a toujours besoin d’inventer des trucs, de fabriquer des trucs. Et si on la laisse parler, tous les autres coloc de ma tête se taisent, un vrai miracle. Par contre, parfois, elle a tendance à nager avec le nuage gris, et ils ne font vraiment pas bon ménage ces deux là.

le nuage gris donc, lui il embrume tout. C’est son kiffe. Plus rien n’a de goût, plus rien n’est joyeux, plus rien ne vit. Quand il se met sur le devant de la scène, autant vous dire qu’il pleut. Beaucoup.

la petite voix, je vous en ai déjà parlé. Fucking petite voix. Elle a toujours des trucs désagréables à dire. Bon j’admets, parfois des trucs vrais, mais TOUJOURS désagréables. Même que parfois, je trouve qu’elle ressemble à la voix de ma mère, c’est flippant ! « arrête de te plaindre » « bouge toi les fesses, tu pourrais faire un effort quand même » « non mais tu vas pas mettre cette robe, tu as vu comme elle te fait un gros cul??? »

– et puis il y a le cœur en porcelaine. Oui j’ai un cœur dans la tête, je sais, c’est pas commun ! bref, lui, il est bizarre. Il est genre maso. Il est fragile, il le sait, mais il peut pas s’empêcher de prendre la peine des autres, de se mettre à leur place. Et du coup il fout le chagrin à mon vrai cœur, celui qui est dans ma poitrine, quitte à invoquer le nuage gris après, c’est chiant quand même. Sa seule utilité, c’est qu’il est super doué pour comprendre les autres et leur donner des conseils. Enfin aux autres quoi, mais il serait bien qu’il se rappelle que c’est MA tête qu’il squatte le bougre !

 

Voilà, je vous ai fait un tour rapide du propriétaire. Il y a un ou deux coloc qui ne sont pas franchement les bienvenues, mais il parait qu’il faut que je les accepte… c’est tout ou rien, il parait…

 

 

0
Shares
Rendez-vous sur Hellocoton !

11 thoughts on “Dans ma tête

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :