Assise sur mon volcan

Mes histoires #8 : ma petite femme

histoires

Mon stylo (enfin mon clavier en fait) part encore sur une fiction aujourd’hui. Mon cerveau n’arrête pas de fabriquer des histoires d’un rien, donc j’en profite. J’espère que ça vous plaira.

 

 

 

 

 

 

MA PETITE FEMME

 

Ma petite femme elle est rentrée toute penaude ce soir de sa sortie entre filles. Elle a proposé à sa copine de s’installer chez nous le temps de se retourner. Elle est comme ça ma petite femme, elle adore ramasser les chiens perdus.

Moi, je suis assez mitigé sur le sujet. Déjà, elle aurait pu me demander avant, ma petite femme. Et puis, sa copine, après tout, si elle se retrouve sans boulot et sans mari, c’est de sa faute, elle avait qu’à pas aller voir ailleurs.

Elle est trop gentille ma petite femme. Sa « copine », elle était pas là pour elle quand elle a fait une dépression à la naissance du petit. Elle lui doit rien ma petite femme.

Et puis, je voudrais pas que ça lui donne des idées à ma petite femme. Moi je lui ai bien toujours dit « si tu me trompes, c’est fini entre nous ». Ma petite femme elle me répond à chaque fois en rigolant « j’arrive déjà pas à rassasier ta libido, c’est pas pour m’encombrer avec celle d’un amant ! ». Mais j’ai toujours peur qu’elle aille voir ailleurs ma petite femme. C’est vrai quoi, elle est belle, intelligente, pétillante… qu’est ce qu’elle fabrique avec un mec comme moi ma petite femme ?

Bref, sa copine, on va l’accueillir, parce que je peux rien lui refuser à ma petite femme. Mais moi, ça m’enchante pas vraiment. Encore un truc qui va bouffer le peu d’intimité qui nous restait. J’ai peur qu’on finisse d’enterrer notre vie sexuelle avec cette histoire. Et puis c’est moi qui me coltine tout à la maison. Alors sur ce coup, je suis un peu fâché après ma petite femme.

 

Ça fait une semaine qu’elle est là, la « copine ». Ma foi, finalement, c’est pas si mal ! Elle s’occupe du ménage et des courses, ça me laisse un peu de temps pour moi. Faut dire qu’en plus elle est pas désagréable à regarder la copine. Ça se voit qu’elle a pas eu de marmot dans le bidon, elle est encore toute fraîche et toute ferme.

Ma petite femme, elle est très fatiguée en ce moment. C’est vrai qu’elle peut plus m’envoyer sur le canapé quand je ronfle comme c’est la copine qui y dort. Mais elle se sacrifie ma petite femme. Elle est comme ça, un cœur plus gros qu’elle. Je sens que ça va pas durer cette histoire, va falloir qu’elle tarde pas trop à partir la copine. S’il le faut, moi je lui dirai à la copine : maintenant ça suffit, tu te prends en main et tu te trouves un chez toi, tu l’uses ma petite femme.

 

Ce soir elle a voulu nous faire une surprise en rentrant plus tôt du boulot ma petite femme. « DANS MON LIT ??? AVEC MON FILS DANS LA PIÈCE À CÔTÉ ? » qu’elle a gueulé. Faut dire que c’était sacrée surprise, on l’attendait pas si tôt ma petite femme.

 

6 thoughts on “Mes histoires #8 : ma petite femme

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :