Assise sur mon volcan

mes histoire #7 : l’archéologue

histoires

Merci à tous pour votre soutien au concours « écrire au féminin ». ça ne sera pas pour moi cette fois ci, tant pis ! Je ne vais pas m’arrêter d’écrire pour autant. Voici donc ma 7e petite histoire 🙂

 

 

 

 

L’archéologue

 

Comme tous les jours à l’aube, Coco se levait pour aller explorer les tas de détritus laissés par les civilisations passées. Creuser, trier, nettoyer, déchiffrer, un quotidien qui lui plaisait beaucoup. Il avait toujours eu cette attirance pour le peuple étrange qui les avait précédés sur ces terres. Il aurait tant aimé les rencontrer pour comprendre comment ils en étaint arrivés là. Son grand-père lui disait toujours que c’est grâce aux erreurs du passé qu’une société apprenait à devenir plus grande.

Ses frères s’étaient beaucoup moqué de lui quand il avait choisi cette voie : quelle idée de perdre du temps à étudier ces êtres inférieurs qui s’étaient complètement autodétruits ? Mais Coco était persuadé qu’il avait des choses à apprendre d’eux, qu’ils n’étaient pas aussi stupides et insignifiants que le pensait ses concitoyens.

Après tout, qui étaient-ils pour se croire au dessus des autres ? Eux aussi arrivaient à un endroit et façonnaient leur environnement en fonction de leurs besoins… Peut-être un jour, eux aussi arriveraient-ils au bout de leurs ressources ?

Ce matin encore, il enfilait sa tenue de travail : une combinaison grise, des gants et une paire de godillots assez solides pour qu’il ne risque pas de se faire transpercer le pied par un des débris acérés qui jonchaient le sol de son terrain d’exploration. Il emmena également un petit carnet de notes, et les quelques objets qu’il espérait pouvoir faire refonctionner. Il aimait beaucoup bricoler toutes ces vieilleries, en désosser certaines pour en réparer d’autres. Il avait déjà réussi à restaurer quelques trésors ainsi. Il avait même été invité à animer une conférence au ministère pour en présenter certains. Il avait aussi découvert ce qu’il pensait être des livres. Mais personne n’était capable d’en déchiffrer les symboles pour le moment. Son amie Sisi y travaillait ardemment, peut être y arriverait-elle un jour ?

Ce jour serait celui d’une grande découverte, il en était persuadé ! C’est donc avec entrain et détermination qu’il attaqua l’examen de son nouveau tas de débris, à l’Ouest de leur camp d’arrimage. Il poussa du pied une boîte sans intérêt pleine de papiers verts décolorés et de petits morceaux de métal plats, et s’agenouilla. Il gratta la terre et les cendres qui entouraient les objets et en ressortit un cylindre comme il en cherchait depuis si longtemps. Il était exactement de la bonne taille pour terminer le puzzle de plusieurs de ses objets fétiches. Mais lequel allait-t-il choisir ?

Coco fouilla dans son sac et en sortit avec précaution l’objet le plus coloré et le plus beau qu’il n’ait jamais vu. Il s’appliqua autant que possible pour l’ouvrir et placer le cylindre dans l’espace vide. Aussitôt l’objet se mis à émettre d’étranges lumières. Tout excité, Coco ne savait plus lequel de ses douze doigts utiliser pour actionner les multiples boutons qui s’allumaient. Il appuya finalement sur le plus gros, et un son merveilleux s’échappa de l’appareil.

Quelle découverte extraordinaire : les humains savaient jouer de la musique ! Coco était aux anges, il avait enfin la preuve donc il avait besoin. Sa carrière allait décoller !

 

4 thoughts on “mes histoire #7 : l’archéologue

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :