Assise sur mon volcan

blog de maman / femme / râleuse / boulimique d'écriture (rayer la mention inutile)

Quelques règles de base pour conduire sur la neige

Non, ceci n’est pas un billet pour vous raconter à quel point je suis un boulet, mais un vrai article avec des vrais conseils dedans. Je n’ai pas la prétention d’être un pilote du Trophée Andros (j’avoue, j’aimerais bien, ça doit être marrant) mais je suis toujours estomaquée de voir à quel point les gens ont de mauvais réflexes dès qu’ils voient 3 flocons et font au final tout le contraire de ce qu’il faut pour arriver entiers (pour arriver tout court d’ailleurs). Même sur mon volcan où on croise la neige très (très très très) souvent, il me semble étrange de voir comme les gens sont vite paniqués dès que la belle blanche pointe le bout de son nez.

Alors voilà les quelques préceptes de bases, ils ne vous sauveront pas si vous devez passer un col à 1500m d’altitude sous 30cm de neige avec des congères et des pneus slick, mais ils vous éviteront peut être de finir dans le fossé ou au contraire d’avoir l’air ridicule avec vos chaînes qui font des étincelles sur 0,5cm de neige.

 

Commandement 1

La pédale de frein tu conchieras. Je t’explique, sur la neige, tout est question de la vitesse de tes roues, si tu les arrêtes trop brutalement, ta voiture va se transformer en bobsleigh et tu n’auras plus aucun contrôle ni sur la vitesse ni sur la direction.

Privilégie autant que possible le frein moteur.

 

Commandement 2

La seconde vitesse tu passeras. Comme vu si dessus, la vitesse des roues est muy muy importante, et si les arrêter trop vite est dangereux, les faire accélérer trop vite n’est pas vraiment conseillé non plus. Au mieux, tu vas les faire tourner dans le vide, au pire, tu vas partir dans le décor.

Donc même si tu es en côte (ce qui est souvent le cas en montagne hein), use le moins possible de la première vitesse et si tu peux passe direct la seconde. C’est pas toujours facile facile, mais ça m’a sauvé la mise plus d’une fois.

Et comme avec la pédale de frein, il faut y aller avec beaucoup de parcimonie sur la pédale d’accélérateur.

 

Commandement 3

La pédale d’embrayage tu traiteras comme un poussin tout juste sorti de l’œuf. Lentement, doucement, on la manipule avec tendresse.

On accélère pas trop, on freine pas trop, on embraye/débraye très lentement pour éviter les sursauts.

 

Commandement 4

La douceur et la souplesse sont tes amis. Contrairement aux pilotes cités en introduction, tu n’as ni les équipements, ni le savoir faire pour rouler vite et prendre des virages serrés. Il faut donc autant que possible anticiper pour prendre les virages en douceur et garder des distances de sécurité x10 avec les autres véhicules (surtout si les dits véhicules n’ont pas lus les commandements 1 et 2 et qu’ils alternent freinages débiles et patinage à fond de première).

 

Commandement 5

Si dans un lieu où tu trouves la neige plus de deux jours par an tu habites, des pneus neige tu achèteras. Certes c’est un investissement, mais ça fait VRAIMENT la différence dès que la route blanchie. On gagne en tranquillité et en sécurité.

Commandement 6

 

Si en altitude tu dois aller (en hiver), des dispositifs spécifiques tu auras toujours dans ton coffre : chaînes, araignées, chaussettes de pneus (ouioui, ça existe). Parce qu’à partir d’une certaine quantité de neige déposée sur la route, les pneus neige ne suffisent plus à l’adhérence.

Si tu n’en as pas, et que tu es en pleine côte, il ne te reste qu’une chose à faire : pousser ta voiture sur le côté de la route et attendre les déneigeuses, en espérant que tu ne sois pas perdue dans un coin où seul le dégel te sauveras (mais non, tu n’es pas assez fou pour aller te paumer dans tes petites routes de montagnes en hiver sans chaînes quand même ?)

 

EN CAS DE GLISSADE

Oui, il arrive que malgré tous ces petits conseils appliqués à la lettre, la voiture tente de danser une peu la valse. Que faire alors ?

Ne surtout pas freiner !!! (bon dieu, relis le commandement 1 !)

Si la voiture commence à partir de l’avant ou de l’arrière, il ne faut pas paniquer, ni s’acharner sur les pédales et sur le volant. Au contraire, c’est le moment de bien continuer à suivre les précédents conseils.

Pour aider la voiture à retrouver de l’adhérence, il va falloir apprendre à contrebraquer. Ce n’est pas un réflexe évident pour tout le monde, mais c’est pourtant le seul qui fonctionne. (testé et approuvé par moi-même personnellement un jour où je n’avais pas suivi le commandement 6)(et un autre jour où j’avais juste quelques semaines de permis, un seul pneu neige et je passais un col à 1000m d’altitude, on ne m’y reprendra plus).

Débrayer (doucement toujours) peut aussi aider à retrouver un peu d’adhérence.

Le fait est que c’est surtout l’habitude qui donne les bons réflexes et la sérénité nécessaire pour conduire avec douceur et savoir anticiper. Ha oui, « anticiper » LE TRUC indispensable sur la route en général sous la neige encore plus !

 

 

Et si vraiment, vraiment, tu as trop peur de conduire sur la neige

RESTE CHEZ TOI BORDEL DE MERDE !

 

 

 

0
Shares
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 thoughts on “Quelques règles de base pour conduire sur la neige

  • Maman Rite dit :

    Hello, j’ajoute dans mon coffre des gants (pas en cuir, des vrais gants qui ne craignent rien …) pour mettre les chaussettes (4 pneus neiges sur la voiture (et des Michelin stp !) mais chaussette mises régulièrement !) et un bout de bâche plastique (ça fait riche dans le coffre !) pour mettre par terre quand tu mets les chaussettes (les chaussettes mises en 3 secondes c’est un attrape-nigaud !) parce que 5 minutes agenouillée dans la neige ben tu es un tout petit peu mouillée !. J’adore voir la neige tombée …quand je suis derrière ma baie vitrée tranquille avec un bon thé ! J’espère que tous les clermontois liront ton article = marre que tout clermont soit bloqué quand tu as 1 mm de neige sur la chaussée !

    • Estamillia dit :

      c’est le moment où j’avoue honteusement que j’ai acheté des chaussettes il y a juste quelques semaines après m’être foutu la trouille dans une grosse tempête de neige ? je ne les ai pas testées encore, je prends donc avec grand plaisir tes conseils supplémentaires !

      et ouiiiiii pitié, c’est un comble d’habiter en Auvergne et de ne pas connaître ces conseils de base ! certes il y a peu de neige en plaine, mais quand même au moins 2 ou 3 fois par an…

  • […] En parlant de conduite, y’a la copine Estamillia qui a fait un très bon article pour t’apprendre à te comporter sur la neige.c’est par ici […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :