Assise sur mon volcan

Les vrais gens

Je pensais sincèrement que j’étais ici et sur les réseaux sociaux comme dans la vraie vie. Mais en fait non, pas tout à fait.

Hier avaient lieu les e-fluent. Vous en avez sûrement entendu parler, voire vous en avez pleins le dos (t’as vu, je suis polie) parce que les réseaux sociaux en ont été gavés ces derniers jours.

(si tu vis au fond d’une grotte ou que mon blog est le seul que tu lis –béni soit tu– tu peux en savoir un peu plus sur le spot des e-fluent en allant par là)

 

Bref, c’était surtout pour moi l’occasion de rencontrer « en vrai » pas mal de gens à qui je raconte ma vie sur Twitter et Facebook. Cette rencontre je l’attendais avec impatience, et un peu d’appréhension aussi.

 

Toute à ma ponctualité habituelle, me voilà donc à récupérer mon badge juste avant l’ouverture des portes. Dans la cohue du hall, dans la file d’attente du vestiaire, je zieute les badges, je bloque sur quelques têtes qu’il me semble reconnaître. Et là, j’ai la boule au ventre. Bah oui, je réalise que tous ces gens avec qui je papote, bah c’est des vrais gens en fait, pas juste quelques mots sur un écran. Cette impression est vraiment bizarre, tout ce monde virtuel dans lequel je baigne depuis plus d’un an prend corps, deviens chairs et os. Et je suis intimidée, vraiment.

 

Je ne suis plus cachée derrière mon écran, des gens vont voir ma vraie tête, connaître mon vrai prénom. Peut-être vont-ils me trouver insupportable, en vrai ? C’est tellement confortable d’user du clavier, de déverser des choses intimes à tous les vents. On s’en fiche, les gens qui lisent ne nous connaissent pas ? C’est un pas que je franchis là, sur ce tapis rose fluo, je ne l’avais pas réalisé avant.

 

Les portes s’ouvrent, les gens se dispersent, le décor est magnifique. Je décide de faire un tour de reconnaissance. J’essaie de trouver du courage.

Et quand enfin je me lance à aborder ces VRAIS gens, la magie opère. Enfin, pas à chaque fois. Avec certains, c’est comme si de rien n’était, on papote en vrai comme en virtuel, avec simplicité et sincérité, et humour aussi. Mais parfois, c’est étrange, on se sent un peu con, on avait tellement attendu de se voir, on discute tellement tous les jours via nos claviers… et là, en vrai, bah on ne sait plus quoi se dire.

Et puis il y a cette drôle d’impression d’être passé dans une quatrième dimension, cet hybride entre la vraie vie et la vie numérique. Je me dis que vu de l’extérieur, on doit ressembler à des extraterrestres à s’appeler par nos pseudo ou nos noms de blog, en ponctuant nos échanges de mots étranges tels que « goodies », « sponso », « hashtag »…

 

Comme dans la vraie vie, j’ai essayé d’être spontanée et naturelle. J’ai sûrement dit des conneries. J’ai d’ailleurs passé une partie du trajet retour à me dire que « j’aurais dû dire ci » et « j’aurais dû faire ça », comme dans la vraie vie. J’ai été un peu éteinte à cause de la fatigue une fois ou deux (ou trois ou quatre) dans la journée.

Mais si vous me lisez, vous tous que j’ai vus hier, sachez que pour moi chaque rencontre a été un réel plaisir. Vraiment, sincèrement. J’espère que c’est réciproque. J’espère que dans mes moments perdus, je n’ai snobé personne. Je sais que j’ai raté quelques uns d’entre vous, j’espère qu’on aura d’autres occasions.

 

Un petit merci particulier à mon binôme de la journée, qui espérait que je l’aide à dépasser sa timidité alors que j’arrivais tout juste à me dépêtrer avec la mienne 😉

0
Shares
Rendez-vous sur Hellocoton !

46 thoughts on “Les vrais gens

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :