Assise sur mon volcan

Potentiel évoqué #3 : Ma maison

Pour ce 3e volet du projet proposé par papapanique, j’ai envie (une fois n’est pas coutume) de vous parler de moi.

La photo est proposée par le mari de Carène (son blog c’est par là).

potentiel-evoque-3-balancoire

 

Cet objet, pour chacun d’entre nous, je pense, représente l’enfance, l’innocence, la joie de vivre, la liberté… ça fait remonter beaucoup de souvenirs, des bons surtout, mais aussi des gamelles pour moi (vous vous souvenez, je suis un boulet !)

 

Mais aujourd’hui, la balançoire a pris une autre dimension. Aujourd’hui, nous sommes parents, mais pas que. La balançoire, c’est aussi la dernière touche à un projet de couple, de famille : notre maison. Je vous avais rapidement parlé ici et là de notre déménagement et de la construction de notre maison.

Tout a commencé par le coup de cœur pour ce petit lopin de terre, au pied des volcans. Cet endroit merveilleux, dans un petit village à taille humaine, entouré de petits chemins qui sentent la noisette (non, ne me remerciez pas pour ce petit air qui vous trottera dans la tête toute la journée). Le contexte idéal pour la vie de famille dont nous rêvions. En quelques jours, l’affaire été réglée : proposition, signature d’un compromis, prêt. Tout est allé très vite.

N’ayant que des moyens financiers réduits, nous avons dans un premier temps acheté le terrain et reporté le projet de construction à une période ultérieure.

Puis il y a eu ma fausse couche, ce vide à remplir, ce besoin d’avoir un projet sur lequel se focaliser. Alors on a sauté le pas, on a choisi un constructeur, fait les plans de notre futur chez nous, pris un nouveau crédit, et démarré les travaux.

Les mois furent longs et difficiles, d’autant plus que Loustic est arrivé très vite au milieu de tout ça… à aucun moment du chantier nous n’avons réalisé, je crois, l’aboutissement de ce rêve. Parce que oui, c’était la concrétisation d’un de nos rêves communs à Monsieur Chéri et à moi, d’avoir NOTRE chez nous, avec jardin et tout le tintouin.

Nous avons assuré nous même les finitions de la maison (les peintures toussa).  Beaucoup de mauvaises surprises, énormément de bagarres avec le constructeur et certains fournisseurs, mais on a fini, on est arrivé au bout.

Nous avons emménagé il y a un peu plus d’un an maintenant, et ce petit rectangle de parpaings est devenu notre sanctuaire, notre refuge, et déjà le décor de tellement de bons souvenirs en famille.

Pourquoi je vous parle de tout ça d’après une photo de balançoire ? Parce que c’était un peu la dernière pierre à l’édifice, faire de cet endroit le lieu de vie de nos enfants, et donc, leur aménager leurs petits endroits à eux. Il y a un mois, nous avons ENFIN pu installer la balançoire pour mes loulous. Entendre leurs éclats de rire remplir notre chez nous, dans sa totalité, c’est fabuleux.Voir leurs yeux briller tous les matins en regardant par la baie vitrée et en criant « çoire çoire », ça n’a pas de prix.

C’est ces petits riens qui font que la vie est belle, qu’elle vaut la peine d’être vécue. Nous avons réalisé notre rêve, nos rêves, notre famille.

0
Shares
Rendez-vous sur Hellocoton !

14 thoughts on “Potentiel évoqué #3 : Ma maison

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :